L E S   T Y P E S   D E   C O U R O N N E S

Cou_meta.jpg (15947 octets)

C’est la solution la plus facile et la moins onéreuse, elle "rend service". Mais son principal défaut est d’être très inesthétique.

  1- nickel-chrome : couleur acier. C’est la moins chère, mais attention aux allergies au nickel !

 2- métal semi-précieux : couleur or blanc. Un peu plus cher, mais préférable à la première, car elle ne contient pas de nickel.

  3- métal précieux : couleur or. Si vous tenez absolument à une couronne en métal, c’est l’idéal. 

Les métaux précieux et semi-précieux sont plus faciles à travailler au laboratoire. Ils sont d'un contact plus agréable en bouche avec les dents naturelles.

C’est la couronne la plus utilisée . Il s’agit d’une armature en métal recouverte de céramique (porcelaine dentaire).

Ceram4.jpg (8251 octets) Ceram6.jpg (13851 octets) Ceram7.jpg (12411 octets)
Les dents sont préparées avec les deux techniques de reconstitution décrites plus haut. Les armatures sont recouvertes de céramique.

Rendu esthétique final optimum.

La réalisation d'un inlay-core avant de faire une couronne est toujours préférable, mais dans certains cas (manque de hauteur) le praticien fera une dent à tenon.

Outre des propriétés esthétiques remarquables, il n’y a plus d’allergie provoquée par le métal. C’est la couronne par exellence.

Ceram1b.jpg (19703 octets) Ceram2b.jpg (9839 octets) Ceram3b.jpg (13806 octets)
Ceram8.jpg (19762 octets) Ceram9.jpg (19510 octets) Ceram9.jpg (19510 octets)
Etat initial

Le tenon fait partie intégrante, il est également en céramique.

C'est la dernière née des couronnes céramiques.

La couronne est collée à la racine de la dent, ce qui augmente la cohésion de l'ensemble et évite l'infiltration secondaire par les bactéries.

Cette couronne monobloc tout céramique a tendance à se développer dans les années à venir.